À propos de l'œuvre...

Nul·le n'est une île, mais chacun·e est un royaume

Oeuvre sonore fortement subjective construite sur des captations sonores de mon environnement et de mes proches.

La pièce se décompose en 2 mouvements : le premier illustre un univers de solitude et de concentration, on y entend le travail, une chambre, des expirations. Peu à peu la concentration devient frénésie, et sonne la pause, le moment d'attérir dans le deuxième mouvement, celui des retrouvailles, du rassemblement. Les échanges sont guillerets et légers, même si leur intensité mène à l'étourdissement.

Si chacun est un royaume, on peut l'entendre par les bruits qui l'habillent, et par ceux qui l'habitent.

Vincent Wasteels

Nîmes (France)
« Cette fois ci, le processus de création fût emprunt de légéreté, ce qui m'a permis d'explorer de nouvelles techniques électroniques plus librement qu'à l'habitude. »