Ce soir

Le moment était venu, je devais y aller.
Tous m’attendaient, impatients de ce moment.
Le feu crépitait, les djembés résonnaient, loin au creux de cette forêt, celle qui m’avait vu grandir.
A chaque pas, j’écoutais mes pieds nus froisser les feuilles mortes jonchées sur le sol.

« C’est l’heure » me disais-je intérieurement.

Tous mes sens étaient aux aguets, comme un animal sauvage en état d’alerte.
Je savourais le moment dans un mélange d’excitation, d’anxiété et d’appréhension.

Le chant se faisait plus proche, plus intense.
A mesure que j’avançais il m’envoûtait un peu plus, m’hypnotisait.
J’aurai pu rester des heures ici, rien qu’à l’écouter tel un mantra.

Le battement de mon cœur s’était accéléré, mes mains se faisaient plus moites.
J’entrais alors dans une marche désordonnée, avec les muscles crispés.
L’humidité du début de soirée venait rafraîchir mes tempes.
Je haletais presque.

D’un coup, je m’étais aperçu que le murmure de la forêt s’était fait plus discret.
Les oiseaux avaient cessé de piailler, les marcassins s’en étaient allés.
Comme pour laisser place au monde des hommes et des femmes,
Celui des rites, des histoires racontées, des croyances inavouées.

Ce soir, j’allais faire partie de cette communauté,
Devenir l’un d’entre eux, enfin.

Ce soir, je serai un homme.
À propos de l'œuvre...
Il a été difficile au début pour moi d'imaginer pouvoir créer quelque chose à partir de ce que j'avais reçu, car j'avais trouvé l'oeuvre qui m'avait été envoyée très puissante et envoûtante. Je suis restée un peu bloquée, dans le jugement de ce que je pourrai réaliser ou non. Et puis c'est mon compagnon qui m'a aidée en me questionnant sur ce que m'évoquait la musique reçue, vers quel imaginaire elle m'emmenait. Alors c'est l'écriture qui m'a attirée.
Ce qui m'a guidée dans l'écriture a été de me connecter au corps et aux sensations du personnage imaginé.

Emeline Dubourg

Rennes (France)
« Je ne suis pas habituée à créer mais j'ai découvert qu'on a tous un potentiel créatif et qu'il faut parfois des contraintes, un peu de folie et de l'audace pour se lancer! »