À propos de l'œuvre...

Herbier confiné

J'ai profité des rayons du soleil pour utiliser la technique du cyanotype. J'habite en ville mais sur mon palier il y a quelques jolies plantes qui percent le goudron. J'habite au rez de chaussée et donc par conséquent je passe beaucoup de temps sur la marche de ma porte d'entrée qui est devenu en quelque sorte ma terrasse de confinement. Je n'avais jamais trop remarqué ces plantes avant. Je me suis mise à faire un petit inventaire de celle-ci. J'ai en ai donc récolté quelques unes pour réalisé cet "herbier confiné" qui se compose en deux parties.

Il y a un texte sur chaque feuille. Il n'est peut être pas très lisible alors voici la retranscription.
sur la feuille 1: Elle se mit à voir tout à l'envers, l'extérieur à l'intérieur.
sur la feuille 2: Elle cela lui plut

Recevoir la musique de son maillon de chaîne. Se poser sur son pas de porte pour l'écouter, au soleil.
Entendre ces mots « Elle se mit à voir tout à l'envers, et cela lui plut ».
Regarder/voir autour de soi.
Scruter son bout de trottoir.
S'arrêter sur des plantes qui percent le goudron.
Y prêter plus d'attention que d'habitude.
Les récolter.
Les confiner.
Mettre l'extérieur à l'intérieur, tout à l'envers.
Et, s'y plaire.

Lucie Bouyaux

Lanester (France)
« Une chouette expérience collective qui a permis de partager un moment créatif. Un lien qui prend tout son sens en cette période de confinement. »